Blog ENI : Toute la veille numérique !
Prolongation jusqu'à dimanche : -25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Business Intelligence simple et efficace
  3. Reporting
Extrait - Business Intelligence simple et efficace avec Excel et PowerPivot
Extraits du livre
Business Intelligence simple et efficace avec Excel et PowerPivot
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Reporting

Compositions d’analyses

Notion de tableau de bord interactif

Jusqu’à présent, nous n’avons montré que des tableaux croisés dynamiques simples, mais PowerPivot permet de composer de véritables tableaux de bord d’analyses sous forme de TCD et de graphiques, accompagnés de segments de filtres pour choisir le contexte d’étude des données affichées. Un exemple de ce genre d’analyse complexe est donné ci-dessous :

images/06OS01V13.png

Cet exemple est composé de deux TCD et de deux graphiques, pilotés par deux segments de filtres, le tout s’appliquant sur les résultats du premier tour des élections présidentielles de 2012. Nous avions montré au chapitre Gestion des sources de données comment importer ces données dans un cube PowerPivot.

Le TCD de gauche affiche une mesure Taux d’abstention, qui est calculée en divisant la somme des abstentions par la somme des inscrits, pour tous les départements. Celui de droite reprend la même information, mais commune par commune, et uniquement pour les départements sélectionnés dans le segment de filtre en haut à gauche.

Ce segment sert également à filtrer les départements pris en compte par le graphique en barres cumulées en haut à droite. Le cumul, toujours à 100%, montre la répartition entre les abstentions et les votes. Enfin, le segment est également utilisé pour le graphique d’analyse par secteur (souvent désigné par le vocable plus prosaïque de « camembert »), bien que le type de graphique mis en place ne permette qu’une entrée. C’est alors le premier département sélectionné qui est pris en compte.

Dans les prochaines pages, nous allons décrire tous les outils nécessaires à la création d’un tel tableau de bord. Pour cela, nous vous proposons d’importer le fichier des résultats du premier tour des élections présidentielles résultats_communesT1.csv (disponible dans les téléchargements) dans un classeur PowerPivot. C’est à partir de cette analyse que nous travaillerons par la suite.

Ces tableaux de bord peuvent être publiés dans des galeries PowerPivot mises à...

Formatage du contenu

Une fois mise en place, la structure d’une analyse composite (le « tableau de bord » dont nous avons parlé), le travail du concepteur n’est pas fini, et il est important de donner un visuel particulier aux données, afin de guider la lecture et de favoriser l’adoption par une interface plus attractive.

PowerPivot nous aide avec de nombreux styles prédéfinis, disponibles dans l’onglet OUTILS DE GRAPHIQUE CROISÉ DYNAMIQUE - CRÉATION :

images/06OS24V13.png

 Sélectionnez le graphique en secteur.

 Cliquez sur l’onglet OUTILS DE GRAPHIQUE CROISÉ DYNAMIQUE - CRÉATION.

 Déroulez le menu Styles du graphique.

 Sélectionnez le style Style 10, en bas en quatrième position.

Cela donne un affichage dans le style dit « plat» qui est de plus en plus utilisé par Microsoft et ses concurrents :

images/06OS25V13.png

Excel nous aide également beaucoup sur les TCD eux-mêmes, avec des styles prédéfinis accessibles depuis l’onglet OUTILS DE TABLEAU CROISÉ DYNAMIQUE - CRÉATION, et qui nous permettent en un clic de modifier radicalement l’esthétique de notre premier tableau :

 Choisissez Style de tableau croisé dynamique foncé 20.

images/06OS26V13.png

Enfin, le formatage conditionnel peut être ajouté pour au final obtenir un résultat encore plus impactant :

images/06OS27V13.png

Pour...

Mise en page

Difficultés liées à PowerPivot

PowerPivot impose des défis particuliers en termes de mise en page. Le fait que le nombre de lignes ou même de colonnes d’un TCD dépende de la valeur d’un filtre participe à cette difficulté, le contenu n’étant pas stable dans l’espace qu’il occupe.

La conséquence de ceci est qu’il faut connaître quelques fonctionnalités spécialisées de PowerPivot si nous souhaitons maîtriser la mise en page finale d’une analyse.

Gestion des regroupements

Lorsque plusieurs niveaux de dimensions sont utilisés dans un TCD, une fonctionnalité de PowerPivot permet de visualiser plus facilement la donnée en la structurant : il s’agit des regroupements. Par défaut, les regroupements sont matérialisés par des boutons contenant un symbole « + » ou « - » selon que le regroupement peut être déplié ou replié.

Nous repartons par exemple d’une analyse démographique réalisée lors du chapitre Mise en place de calculs :

 Ouvrez le fichier créé au chapitre Mise en place de calculs, et que nous avions nommé Analyse Démographie.xlsx.

 Si vous obtenez un avertissement de sécurité de la part d’Excel, cela vient du fait que celui-ci reconnait qu’il y a un danger potentiel à rafraîchir les données, car cela suppose potentiellement un appel à l’extérieur. Comme nous ne mettrons pas à jour les données, vous pouvez tout à fait fermer cet avertissement sans cliquer sur Activer le contenu. Dans le cas contraire, vous prenez la responsabilité de la sécurité des accès aux données pour la mise à jour.

 Notez la présence des groupements sur les noms des tranches d’âge dans le TCD :

images/06OS30V13.png

La commande Boutons +/- du groupe Afficher de l’onglet OUTILS DE TABLEAU CROISÉ DYNAMIQUE - ANALYSE permet de modifier la présence de ces symboles. Quant à la commande En-têtes de champ, elle permet d’afficher ou non les en-têtes sur les colonnes liées aux dimensions.

images/06OS31V13.png

 Désactivez ces deux options.

L’affichage est alors comme suit :...

Rapports interactifs avec Power View

Les apports de Power View

Nous avons abordé dans la première partie de ce chapitre la façon la plus traditionnelle de créer des rapports visuels sur des données PowerPivot, à savoir la composition de TCD et de GCD directement dans le classeur, mais PowerPivot 2013 possède un atout supplémentaire, à savoir un module de « Data Visualization » simple mais puissant. Ce dernier s’appelle Power View, et il est intégré dans Excel de la même manière que PowerPivot, à savoir comme un composant additionnel qu’il vous faudra activer dans les options d’Excel. Nous vous renvoyons pour cela au premier chapitre si nécessaire.

Voici un exemple de rapport qu’il est possible de réaliser avec Power View :

images/06OS63V13.png

Source de la pyramide des âges : Wikipedia - Creative Commons 3.0 BY

L’affichage dans un livre ne rend pas grâce à Power View, car il ne montre qu’un contenu statique. En pratique, les rapports Power View sont très dynamiques, avec une mise à jour de la sélection lors du survol, des cartes progressives, et surtout un rendu complètement vectoriel, animé, très agréable à l’œil.

Création d’un rapport Power View

Nous allons commencer par créer un rapport simple, avec un tableau de données et un graphique associé. Pour cela :

 Créez un nouveau classeur Excel.

 Importez dans la fenêtre PowerPivot la source de données Population France par sexe et âge - Clé triple fournie avec les téléchargements, et que nous avons déjà utilisée dans les chapitres précédents.

 Affichez l’onglet INSERTION d’Excel.

 Cliquez sur l’icône Power View. Si celle-ci est absente, vérifiez que vous avez bien installé le composant Power View dans les options d’Excel.

PowerView nécessite l’installation de Silverlight pour fonctionner. Ce module, édité par Microsoft, est léger et gratuit.

images/06OS64V13.png

 Déroulez la liste de champs Recensement dans la zone Champs Power View sur la droite de l’interface qui est apparue.

 Glissez-déposez le champ Population dans la zone principale du rapport...