Synthèse

Ce chapitre nous a fait percevoir que la création d’un SI de qualité suit un cheminement bien précis, qui doit être dicté par une méthode.

En informatique de gestion, les bases de données seront structurées sous forme relationnelle. La méthode Merise, bien que datant des années 80, est encore d’actualité dans ce cadre.

Pour ce faire, de l’expression des besoins utilisateurs à l’implémentation de la Base de Données, l’informaticien suivra les étapes suivantes :

  • Expression des besoins ;

  • Dictionnaire des données ;

  • Matrice des Dépendances Fonctionnelles ;

  • Schéma entités-associations et valorisation des cardinalités minimum et maximum, dont sera issu le Modèle Conceptuel des Données ;

  • Étude organisationnelle dont découleront les Modèles Organisationnels de Données ;

  • Traduction du MCD en tables de la future base de données (Modèle Logique de Données) ;

  • Enfin, via le Modèle Physique des Données : description des tables en langage du SGBDR choisi et génération de la Base de Données.

Dans les chapitres suivants, nous reviendrons sur le schéma entités-associations et plus particulièrement sur l’algèbre relationnelle.

Nous allons découvrir comment normaliser un schéma, quels sont les opérateurs de l’algèbre...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
RIRALG.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les modèles Merise
Suivant
Exercice