La lumière

1. Lumière, onde-corpuscule Onde-corpuscule

En première approche et d’après les équations de Maxwell, la lumière est une onde. Mais pas seulement. Au nom de la dualité onde-corpuscule qui la concerne, elle est également de nature corpusculaire. Il y a en effet des particules élémentaires dans la lumière, celles incluses dans les petits paquets d’énergie (quantum). En clair, la lumière est à la fois corpusculaire et ondulatoire.

En schématisant, dans l’atome, les niveaux d’énergie atteints par paquet (quanta) le sont via les électrons (nous préciserons cette idée dans le chapitre suivant). Dans la lumière et dans tout rayonnement électromagnétique en général, ce type de niveaux d’énergie est appelé quanta de lumière ou encore photon. Quanta de lumière Photon

C’est l’étude du phénomène photo-électrique qui permet à la physique du premier tiers du XXe siècle de tirer au clair le double aspect ondulatoire et corpusculaire (c’est-à-dire composé de particules) de la lumière. En effet lorsque de la lumière est projetée sur une plaque métallique, on assiste à une production d’électricité. Ainsi la lumière « crée » un courant électrique sur la plaque métallique et donc...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPQINF.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La classification périodique des éléments
Suivant
Pourquoi le modèle de Bohr ?