Sommaire

Flux C++ (entrées-sorties)

La STL gère de nombreux aspects des entrées-sorties. Elle inaugure une façon de programmer pour rendre persistants les nouveaux types définis à l’aide du langage C++.

L’équipe qui l’a conçue à la fin des années 80 a eu le souci d’être conforme aux techniques en vigueur et de produire un travail qui résisterait au fil des ans.

Il faut reconnaître que la gestion des fichiers a énormément évolué depuis l’introduction de la bibliothèque standard : les bases de données relationnelles ont remplacé les fichiers structurés, et les interfaces graphiques se sont imposées face aux consoles orientées caractères.

Toutefois, les axes pris pour le développement de la STL étaient les bons. Si l’utilisation des flux est un peu tombée en désuétude, leur étude permet d’y voir plus clair pour produire une nouvelle génération d’entrées-sorties. Aussi, le terminal en mode caractères continue son existence, la vitalité des systèmes Linux en est la preuve.

1. Généralités

Pour bien commencer l’apprentissage des entrées-sorties, il faut faire la différence entre fichier et flux. Un fichier est caractérisé par un nom, un emplacement, des droits d’accès et parfois aussi un périphérique. Un flux ...