Sommaire

Les moteurs

1. Le moteur à courant continu

C’est un moteur très courant, vous pouvez facilement en trouver dans de nombreux appareils hors d’usage. Son utilisation est très simple. Il n’a que deux fils, en branchant le (+) à une borne et le (-) à l’autre, il tourne dans un sens. Si vous inversez les deux bornes, il tournera dans l’autre sens. Et si vous baissez la tension de l’alimentation, il tournera moins vite.

Vous pouvez le connecter à une sortie numérique, mais dans ce cas vous ne pourrez pas contrôler sa vitesse, car vous n’aurez que deux possibilités (LOW et HIGH), soit le moteur est à l’arrêt, soit il fonctionne à vitesse maximum. Pour augmenter les possibilités de contrôle, utilisez plutôt une des six sorties analogiques (PWM) de l’Arduino Uno (3, 5, 6, 9, 10 ou 11).

Cependant, vous ne pouvez pas connecter directement un moteur à une sortie de l’Arduino. Car la puissance de sortie est limitée et les moteurs génèrent des courants parasites qui risqueraient d’endommager le microcontrôleur.

a. Utilisation d’un transistor

Une des solutions est d’utiliser un transistor de type NPN (comme le 2N222A, que nous avons déjà utilisé), pour protéger l’Arduino et une diode Schottky (de roue libre) pour protéger le transistor d’un retour de courant. La sortie PWM de l’Arduino doit aussi être protégée ...