Sommaire

Introduction

Nous vous avons présenté dans les chapitres précédents l’étroite corrélation qui existe entre l’organisation d’un projet de développement Agile et la mise en place d’un système d’intégration et de déploiement en continu.

Un projet Agile est, pour rappel, décomposé en sprints ou cycles. Chaque cycle est défini, la plupart du temps, sur une période fixée entre 2 à 4 semaines. Les tâches à accomplir pendant un sprint dépendent de la vélocité de l’équipe, c’est-à-dire sa capacité à traiter les demandes.

Les tâches qui composent le projet sont stockées dans le Product Backlog. Ces demandes sont sorties du backlog à chaque début de sprint ou remises dans le backlog en fonction des évènements survenus pendant le sprint précédent ou encore en fonction des nouvelles priorités définies par le Product Owner. Le travail à effectuer pendant un sprint peut être une nouvelle fonctionnalité à développer, un test à implémenter, une correction à effectuer ou encore une demande d’amélioration à intégrer.

Il est difficile de gérer un projet d’envergure sans un outil de gestion adapté. Il existe bien entendu de nombreux outils open source ou payants. Nous allons vous présenter un outil gratuit ...