Sommaire

Introduction

Quel que soit le système d’exploitation utilisé, il est indispensable de savoir éditer des fichiers texte. C’est d’autant plus vrai sous Linux où la grande majorité des fichiers de configuration et des scripts shell est dans ce format, sans oublier les fichiers de log.

On entend par fichier texte, un fichier contenant des données sous forme de caractères ASCII (American Standard Code for Information Interchange), c’est-à-dire du texte sans mise en forme, ni même de notion de police de caractères.

De la simple commande ed permettant d’éditer ligne par ligne un fichier texte à l’outil nedit avec interface graphique qui propose la coloration syntaxique de différents formats de fichiers, il existe un grand nombre d’éditeurs sous Linux. 

Malgré une interface peu ergonomique mais néanmoins très puissante, c’est l’éditeur de texte Vi, devenu un standard sur tout système UNIX, qui sera présenté dans ce chapitre.

Aujourd’hui, on utilise une variante de Vi, le plus souvent Vim (Vi IMproved). Cependant, les commandes que nous allons voir ici sont identiques.