Sommaire

Bande passante

La seconde grande question concernant l’adoption de technologies cloud est celle de la bande passante. Il est évident qu’entre la connexion par un réseau gigabit aux serveurs de l’entreprise et celle de quelques mégabits d’une connexion Internet, il y a une différence de performance et potentiellement de coût.

Mais là encore, comme pour beaucoup d’autres sujets, tout est d’une part question d’infrastructure et d’autre part d’utilisation. Prenons quelques exemples pour illustrer mon propos.

1. Un seul établissement et des employés sédentaires

Imaginons que votre organisation soit située en un unique endroit et que tous les employés y travaillent, sans jamais avoir à se déplacer. Le calcul est alors simple : est-il plus coûteux de posséder son centre de données localement ou de s’abonner à un cloud public en maintenant une connexion rapide ? Il suffit d’additionner les coûts d’acquisition et de maintenance des matériels et logiciels, et de les comparer avec ceux de location de la bande passante nécessaire à l’exploitation des mêmes matériels et logiciels dans le cloud.

Si de plus en plus de PME s’orientent vers les technologies cloud, c’est que le jeu en vaut la chandelle. Demandez à une entreprise nigériane ce que son générateur électrique lui coûte en acquisition, ...