Sommaire

Double boucle d’apprentissage

Pour limiter les effets pervers d’une mauvaise contrainte telle que vue dans la section précédente, on introduit la notion d’apprentissage en double boucle.

L’apprentissage en double boucle est une pratique esquissée par Argyris et Schön dès 1974 [Argyris 1974]. Elle est basée sur la théorie des actions.

Pour ces deux chercheurs, l’amélioration se fait :

  • à un premier niveau où des écarts sont constatés par rapport à un référentiel défini par l’entreprise, par exemple les anomalies au regard des spécifications,

  • à un second niveau qui se situe sur les correctifs à apporter sur le référentiel, la gouvernance ou la stratégie de l’entreprise, par exemple les spécifications par rapport aux attentes réelles du marché.

Ainsi, le premier niveau porte sur une amélioration locale tandis que le second a une influence systémique. Les correctifs apportés correspondent à un apprentissage organisationnel à deux niveaux, comme une mise en pratique d’une théorie, et agit comme une boucle d’expérimentation d’une modélisation donnée.

images/01-IMG-13.png

Figure I-15 : La double boucle d’apprentissage [Smith 2005]

Cette représentation aide à comprendre les situations où les équipes de réalisation se rendent compte depuis des mois que la solution ne répond ...