L’algèbre relationnelle Algèbre relationnelle

Nous avons tous été habitués à utiliser avec des opérateurs arithmétiques travaillant sur des nombres. Dans le cas des bases de données, ce sont des tables de données qu’il faut manipuler avec des opérateurs arithmétiques adaptés à cela.

L’algèbre relationnelle est une méthode d’extraction permettant la manipulation des tables et des colonnes. Son principe repose sur la production de nouvelles tables (tables résultantes) à partir des tables existantes, ces nouvelles tables devenant des objets utilisables immédiatement. Table:résultante

Les opérateurs de l’algèbre relationnelle permettant de créer les tables résultantes sont basés sur la théorie des ensembles. Théorie des ensembles

1. Les Opérateuropérateurs

La syntaxe et les éléments de notation retenus ici sont les plus couramment utilisés. Parmi ceux-ci, s’il ne faut bien en maîtriser que quelques-uns, ce seraient :

  • la restriction

  • la projection

  • les jointures

  • les calculs élémentaires

  • les calculs d’agrégat

a. L’union Union

L’union entre deux tables de même structure (degré et domaines) donne une table résultante de même structure que celles-ci.

Notation : Rx = T1 images/union.png T2 

Exemples

Soient les tables Clients et ClientsArchives :

images/01RI17.png

Clients actuels...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le schéma relationnel de la base de données et le dictionnaire des données
Suivant
Exercices