Sommaire

Introduction

La carte micro SD (Secure Digital) du Raspberry Pi donne aux utilisateurs une grande souplesse d’utilisation. Il suffit de changer de carte micro SD pour démarrer rapidement sur un autre système.

Le démarrage du Raspberry Pi passe obligatoirement par une carte micro SD. Cependant rien n’empêche, une fois le système démarré, de faire fonctionner le système sur une mémoire de masse extérieure, clé USB ou disque dur.

Ce chapitre présente les éléments à prendre en compte lors du choix d’une solution, ainsi qu’un exemple de mise en œuvre avec une clé USB de 4 Go, divisée en deux partitions de 2 Go. Cette description s’applique à des supports externes de taille quelconque.

Après la préparation de la clé USB pour son utilisation avec le Raspberry Pi, le montage manuel ou automatique des partitions présentes sur le support externe permettra d’étendre les possibilités du Raspberry Pi.

L’utilisation de la ligne de commande pour la réalisation de toutes les opérations facilitera la prise en main de cet environnement qui se révèle, à l’usage, simple à utiliser et souvent beaucoup plus puissant que les utilitaires en mode graphique. Ceux-ci ne sont souvent qu’une surcouche masquant la souplesse et la richesse du shell.

L’utilisation d’une mémoire de masse externe ...