Sommaire

Coûts réels et coûts cachés

Dans l’exemple de coût illustré dans la figure 2-3, l’avantage allait d’une courte tête au cloud. Ce n’est pas toujours le cas, ni toujours aussi simple. Pourtant un des arguments des fournisseurs de cloud public est financier et il est souvent imparable. Alors, pour se faire une idée plus précise, regardons à la loupe quelques arguments avancés en faveur du cloud.

1. Je ne paye que ce que j’utilise, c’est donc moins cher

C’est le principe de la location de voiture ou du covoiturage, et en général de toutes les offres locatives. Le calcul est simple : vous prenez le coût d’acquisition du matériel, son coût d’entretien et de maintenance, son amortissement sur la durée d’utilisation et vous le comparez sur cette même durée à la location du même matériel en fonction de vos besoins.

Pour les services que vous n’utilisez que quelques fois par mois, cela peut avoir un avantage économique certain. Par exemple, le lancement d’une série de calculs pour une étude marketing peut demander beaucoup de puissance juste pendant quelques jours. En revanche pour les services que vous pouvez utiliser à n’importe quel moment, comme la messagerie électronique ou le stockage de fichiers, la comparaison du prix par boîte aux lettres peut être défavorable au cloud.

Une des contraintes de l’informatique ...