Cycle en cascade Cycle en cascade

C’est une méthode dite séquentielle qui recommande de gérer un projet par étapes successives, chacune terminée par une validation de la part du client donnant le feu vert pour passer à l’étape suivante. Tant que le client n’a pas validé l’étape en cours, les travaux doivent se poursuivre.

images/02DP01.png

Le cycle en cascade est formalisé en 1970 par Winston W. Royce pour faire face à la complexité croissante des applications informatiques. Pour mémoire, jusqu’en 1980, les ordinateurs étaient encore très souvent équipés de lecteurs de cartes perforées. D’ailleurs, les écrans des terminaux de l’époque comptaient 80 colonnes, comme les cartes perforées. Oui, on parlait de terminal, grosse machine bruyante qui se connectait à une machine encore plus grosse (par exemple : les mainframes IBM s360).

Si chaque fabricant cherche alors à imposer son langage de programmation, le COBOL sera le plus utilisé, car il est le fruit d’un consensus entre les constructeurs et les instances gouvernementales américaines. C’est un langage dit de troisième génération, plus proche du langage humain, et reposant sur des librairies qui permettent d’importants gains de productivité.

Il faut bien comprendre que l’obsolescence de la carte perforée a pour conséquence directe la dématérialisation...

couv_DP2DIR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Historique des cycles et méthodes
Suivant
Cycle en V