Routes ingress

1. Le contrôleur des flux entrant (ingress controller) Ingress Controller Kubernetes:Ingress Controller

Comme nous l’avons vu précédemment, les services ne sont pas parfaitement adaptés aux serveurs web et à la notion d’hébergement mutualisé de services web (virtual hostname). Les services web sont généralement délivrés, par convention, sur les ports 80 et 443. De plus, de nombreux systèmes de sécurité bloquent des appels vers des ports non standards.

Pour les clusters Kubernetes hébergés par des fournisseurs de services cloud, il est possible d’utiliser les services de type load balancer, mais chaque service ouvert coûte alors le prix d’un répartiteur de charge du fournisseur.

Le contrôleur des flux entrant (ingress controller) est un contrôleur au sens Kubernetes, c’est-à-dire qu’il écoute les événements et réagit aux modifications de certains types de ressources - dans notre cas, les ressources ingress.

L’ingress controller instancie un ou plusieurs pods de reverse proxies avec des droits élevés (hostPort, NET_BIND_SERVICE) qui peuvent, si on les configure à cette fin, écouter sur les ports 80 et 443 des nodes sur lesquels ils tournent. Ces reverse proxies feront le routage des requêtes HTTP vers les services adéquats tels que définis dans les ressources de type ingress.

Il existe...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
StorageClass
Suivant
Job et CronJob