Sommaire

L’IA boîte noire avec les services applicatifs

J’ai évoqué l’effet boîte noire de certains services d’IA. Il ne s’agit pas uniquement, comme nous l’avons vu, de protection de la propriété intellectuelle par les sociétés de services comme Amazon, la faute en incombe à la protection de la propriété intellectuelle des sociétés de services, comme Amazon, et surtout aux algorithmes utilisés. En effet, les algorithmes basés par exemple sur les réseaux de neurones artificiels sont intrinsèquement des boîtes noires dont il est difficile, voire impossible, de comprendre le cheminement logique. Ainsi, même le plus intelligent des scientifiques ne pourra pas toujours expliquer pourquoi on obtient tel ou tel résultat ! Si cela vous effraie, je vous renvoie à ce que l’on appelle la troisième Arthur C. Clarke:loiloi d’Arthur C. Clarke, l’auteur de 2001 : L’Odyssée de l’espace.

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.

Vous trouverez les deux autres lois ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_lois_de_Clarke

Nous utilisons tous les jours des dizaines d’outils, de services et de fonctions dont nous ne comprenons pas le fonctionnement : nos téléphones portables (comprenez-vous la théorie du signal qui sous-tend les télécommunications par voie aérienne ? ), ...