Sommaire

Fonctionnement

Un portail du Black Market fonctionne comme les boutiques que vous croisez sur la toile. Des produits, des clients, des vendeurs et des transactions financières. Pour marquer leur efficacité, des systèmes de notations s’affichent comme sur eBay. Dans votre veille, le fait qu’un vendeur soit crédité d’un certain nombre de ventes, avec des clients satisfaits, doit vous faire tendre l’oreille sur la véracité des données qu’il commercialise. Il est fiable si son pourcentage de satisfaction dépasse les 80 %. Les notes des acheteurs attesteront de son efficacité. Des notations sur la qualité des produits : les bases de données vendues sont-elles inédites ? Le contenu est-il intéressant ? La vitesse de fourniture ? Etc.

Les « shops » les plus connus proposent même des garanties. La donnée bancaire achetée ne fonctionne pas ? Le remboursement et/ou le remplacement sont orchestrés. Malheur aux vendeurs qui tenteraient de fournir des informations et des produits périmés. Un milieu criminel qui fonctionne avec de nombreux intermédiaires, dont les principaux acteurs sont baptisés les « escrows ». La mission de l’escrow ? Intermédiaire qui contrôle et vérifie la transaction entre le vendeur et l’acheteur. Il réceptionne l’argent, verse la somme au vendeur une fois le produit réceptionné ...