Sommaire

Organismes de normalisation Fibres optiques multimodales

1. Correspondances entre organismes

Alors que pour les fibres optiques unimodales, c’est l’UIT-T qui est l’organisme de normalisation le plus important, il n’en est pas de même pour les fibres optiques multimodales. Certes, il y a bien la recommandation UIT-T G.651.1 (cf. section Fibres optiques multimodales en silice - Recommandation UIT-T G.651.1) qui définit les caractéristiques des fibres optiques multimodales 50/125 µm. Mais trois organismes comptent dans ce domaine :

  • L’Organisation internationale de normalisation (OSI ou International standardisation organisation - ISO) avec, entre autres, la norme ISO 11801-1 concernant les systèmes de câblage et les fibres multimodales (optical multimode - OM) des types OMx avec x = 1, 2, 3, 4 ou 5 (cf. section Fibres optiques multimodales en silice - Fibres optiques multimodales OMx pour les réseaux locaux).

  • La CEI avec le document CEI 60793-2-10:2017 donnant les caractéristiques d’un type de fibres optiques multimodales à gradient d’indice nommées A1b, A1a.x avec x = 1, 2, 3 ou 4 ou A1d.

  • L’ANSI (American National Standards Institute) via l’association des industriels TIA pour les systèmes de câblage aux États-Unis avec les fibres multimodales nommées 492AAAx, avec x = A, B, C, D ou E.

ISO 11801

OM1

OM2

OM3

OM4

OM5

CEI 60793-2-10

A1b

A1a.1

A1a.2

A1a.3

A1a.4

ANSI/TIA

492AAAA

492AAAB

492AAAC

492AAAD

492AAAE ...