Le reporting

La plus-value de cette pratique réside dans l’élaboration des rapports. ITIL préconise que les rapports de mesures soient sous forme de graphique pour montrer simplement l’évolution des tendances sur les indicateurs et leur positionnement par rapport à la base de référence et l’objectif à atteindre, le CSF.

Ils doivent permettre de répondre à deux questions : quel est l’effort pour atteindre l’objectif et qu’est-ce qui bloque pour avoir un meilleur résultat ?

1. La carte de chaleur de la pratique

La carte de chaleur de la pratique Mesures et rapports est la suivante :

images/11-05.png

Planifier : la pratique Mesures et rapports est primordiale pour prendre des décisions de planification. Il faut avoir une vue objective de l’état dans lequel on se trouve.

Optimiser : l’amélioration demande de mesurer en permanence pour évaluer la création de valeur.

Engager : les parties prenantes de l’engagement ont besoin d’un minimum d’informations, souvent sous forme de tableaux synthétiques, pour prendre des décisions.

Concevoir et Transformer : durant cette activité, les mesures et les rapports sont indispensables à chaque étape pour la gestion au quotidien.

Obtenir et Construire : la pratique Mesures et rapports va amener de la transparence sur l’avancement de cette activité.

Fournir et Supporter : le reporting va aider...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPV4ITI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Mesures et rapports
Suivant
Gestion du changement organisationnel