Les structures de contrôle

On distingue généralement et principalement deux catégories de structures de contrôle, celles qui servent à poser des conditions ou à tester une information d’une part et celles qui permettent la répétition d’une ou de plusieurs opérations d’autre part, que l’on appelle en programmation les boucles.

Mais avant d’y arriver, on va aborder un type de structure simple qui sert à grouper plusieurs instructions ayant ou non une suite logique.

1. Les structures de groupage d’instructions

a. Le point-virgule

Il permet d’écrire plusieurs instructions en une seul ligne de commande. Il est plus pratique de ne l’utiliser qu’en cas d’instructions silencieuses (notamment pendant l’initialisation de plusieurs objets) pour permettre une meilleure lisibilité du code. Ainsi, les instructions suivantes :

images/04EP01.png

Peuvent être écrites comme ci-dessous :

images/04EP02.png

b. Les accolades

R permet également de regrouper entre accolades une suite d’instructions pointant vers un résultat. L’exemple ci-dessous permet d’abord d’initialiser les variables a et b et de déterminer c :

images/04EP03.png

L’utilisation d’accolades n’est vraiment pertinente que pour bien structurer la détermination de certains résultats impliquant plusieurs instructions intermédiaires, notamment lors de la construction de structures plus élaborées (les fonctions, etc.).

2. Les structures...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RISTATR.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Les fonctions