Sommaire

Best UI ? No UI !

« La meilleure interface ? Pas d’interface ». Ce principe est évidemment plus facile à déclamer qu’à réaliser. Si nous analysons sa signification, nous pouvons nous apercevoir qu’il est le prolongement naturel de l’approche qui a conduit les géants du Web à occuper leur place prépondérante, aujourd’hui incontestée.

Nous avons maintenant à notre disposition un catalogue, certes éprouvé, de dispositifs et d’interfaces devenus routiniers : menus déroulants, onglets, validation de formulaires, Captcha, FAQ (Questions fréquemment posées)…

Mais y recourir aveuglément n’est pas la solution : le concepteur d’aujourd’hui doit avant tout revenir aux fondamentaux et se poser les bonnes questions.

Qui est l’utilisateur ? Que veut l’utilisateur ? Comment peut-il, et surtout souhaite-t-il, y parvenir le plus facilement possible ? Avec quel périphérique ? Dans quel contexte ?

Toutes les réponses à ces questions doivent impérativement être visualisées, modélisées, et les interfaces, ou les absences d’interfaces, que nous allons proposer en retour doivent être systématiquement testées, optimisées, puis re-testées…

Le moyen d’y parvenir passe nécessairement, vous l’avez compris, ...