Sommaire

Introduction

"Espace, frontière de l’infini vers lequel voyage notre vaisseau spatial. Sa mission : explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations, et au mépris du danger, reculer l’impossible." Générique de la série Star Trek

Le cloud n’est pas une mode apparue par hasard, au détour d’une découverte scientifique. Tout d’abord parce que toute découverte scientifique est le fruit d’années de recherche, d’erreurs et de réflexion. Ensuite, parce que sans Internet, il n’y aurait pas de cloud, tout comme sans Arpanet, il n’y aurait jamais eu d’Internet. Le cloud n’est donc pas la dernière technologie dont tout le monde parle. Il est l’ultime résultat de puissantes forces technologiques, commerciales et humaines.

Comme la richesse, le cloud est universel et mal réparti. Certains pays et organisations sont puissamment dotés, alors que d’autres sont à la traine. Les raisons sont multiples et jamais simples. D’infrastructures insuffisantes au cadre juridique inexistant, de légendes urbaines aux freins psychologiques, il existe autant de types de réticences que de personnes réticentes.

Ces dix dernières années, le cloud a baigné mon quotidien, d’abord comme responsable du lancement d’Office 365 pour Microsoft dans des pays comme le Nigéria, ...