Sommaire

Vue globalo-locale

1. Point de vue de la régression Régression

Une des difficultés du test est de devoir agir localement tout en étant conscient d’un impact quelque part ailleurs, voire dans la globalité.

Le meilleur exemple est le phénomène de régression fonctionnelle : il arrive qu’en ajoutant ou en corrigeant un bout de code, le Développeur dégrade une fonctionnalité exprimée potentiellement dans un autre endroit du produit.

Un facteur agissant sur cette vue globalo-locale dans les tests de régression est qu’un Testeur peut se retrouver influencé par son humeur (voir ci-dessous) ou par une discussion avec un Développeur (voir section Biais cognitifs et test). Il devra savoir aussi se détacher de son orientation mentale en allant vers les mécanismes de divisions d’attention (voir l’expérience de Simons et Chabris sur la division d’attention dans la section Identification de motifs à partir du vide de ce chapitre) ; ainsi, pour faciliter une vision globalo-locale, le Testeur aura recours à une organisation de son travail pour aller d’un bout à l’autre de l’application lui permettant de conserver sa concentration.

2. Lien entre les anomalies Anomalie

CMMI propose une pratique (voir Process Area Casual Analsysis & Resolution - Analyse causale et résolution) qui consiste à relier les anomalies entre elles afin de permettre la fermeture simultanée ...