Sommaire

Introduction

Là où PowerShell et la célèbre firme à la pomme se rejoignents c’est autour du fameux slogan « Il y a une application pour ça ». En effet, dans l’écosystème PowerShell on pourrait faire le parallèle en disant « Il y a une commande pour ça ». Ceci est d’autant plus vrai que depuis que Microsoft a créé la PowerShell Gallery (dont nous parlerons à la fin de ce chapitre), on pourrait la comparer à un magasin d’applications. Sauf qu’au lieu d’y trouver des applications, on y trouve de nombreuses commandes additionnelles packagées dans des modules. Vous l’aurez compris, ces commandes additionnelles vont permettre d’étendre à l’infini les fonctionnalités de base offertes par PowerShell.

Par ailleurs, PowerShell a suscité l’engouement de la part de nombreux éditeurs tiers tels que VMware, Amazon, Google, Citrix, HP, Hitachi, EMC, IBM, F5 Networks, etc. Tous proposent des snap-ins ou des modules pour gérer leurs logiciels ou leurs matériels. Ceci n’est pas près de s’arrêter et c’est tant mieux car on en redemande.