Introduction Bases de données

1. Les bases de données relationnelles Bases de données:relationnelles

Le développement d’application « desktop », comme nous le faisons en développement PyQt, implique fréquemment l’usage de bases de données, et ce pour répondre en premier lieu au besoin de faire persister des données au-delà même de leur manipulation au cours d’une session. Une application PyQt est donc en mesure d’accéder à une base de données pour la requêter, c’est-à-dire pour interroger son contenu mais également pour modifier celui-ci (ajouter des données, les modifier, les supprimer).

Il existe différentes familles de bases de données. La plus importante et la plus utilisée est celle des bases de données relationnelles.

On entend par « base de données relationnelle » une base dans laquelle les données sont stockées dans des tables. Chaque ligne de la table est nommée un tuple. Les tables sont reliées entre elles par des relations de cardinalité obtenues par l’utilisation des clés primaires et étrangères.

Une base de données relationnelle est créée, gérée, administrée par un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR). Les plus célèbres sont MySQL, PostgreSQL ou encore...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPPYQT5.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Notion de scène graphique en PyQt
Suivant
Exemple détaillé avec SQLite