L’espace d’échange (Swap)

La partition Swap (échange) est utilisée quand la mémoire physique est pleine. Quand ce problème arrive, le système d’exploitation doit quand même continuer à fournir de la mémoire aux programmes qui en demandent. Il est dans ce cas obligé de simuler de la mémoire sur le disque dur. Un concept similaire existe sous Windows sous la forme du fichier d’échange.

D’ailleurs, sous Linux, l’espace Swap peut aussi être un fichier, mais il est fortement conseillé d’utiliser une partition dédiée, formatée dans un type de système de fichiers adapté à l’utilisation du Swap. Cette partition n’est pas vue par l’utilisateur.

L’utilisation de l’espace Swap n’est pas un remède magique au manque de mémoire physique. On considère que le disque dur est jusqu’à 100 000 fois plus lent que la mémoire physique. Ainsi, utiliser trop de Swap ralentit considérablement les performances de la machine et doit être évité à tout prix.

De plus, aujourd’hui le Swap est de moins en moins important, car la mémoire RAM est devenue bon marché.

Quelle taille pour la partition Swap ?

Il existe sur Internet des débats actifs et différentes conjectures sur la taille de la partition Swap, mais il est difficile d’établir une règle. Cependant, cette question...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI3RED.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Monter le système de fichiers
Suivant
Système de fichiers chiffré