Sommaire

Applications, communications et exécutions

Si la plupart des applications modernes sont conçues pour le cloud et pour fonctionner sur des machines virtuelles, il n’en est pas de même des applications plus anciennes. Même une machine virtuelle hébergeant des applications dans votre centre de données peut ne pas fonctionner à l’identique une fois déplacée dans un centre de données cloud. En effet, si vous remettez en perspective le routage, la translation d’adresse, les couches de sécurité, la latence et tous les éléments ajoutés entre le client et l’application, cette dernière peut ne pas réagir comme attendu. Il y a d’ailleurs peu de chance qu’elle s’exécute de façon identique de prime abord. Nous voilà donc revenus dans le monde des centres de données hybrides.

images/05dp002.png

Figure 5-2 - Architecture de cloud hybride

À moins d’être ce que l’on appelle un « pure player », c’est-à-dire une organisation née dans le cloud, il y a fort à parier que votre organisation possède localement des applications et une infrastructure réseau. Si l’ensemble des systèmes est déjà virtualisé, vous allez vous éviter quelques sueurs froides. Dans le cas contraire, la première étape est de tester les applications exécutées sur des serveurs physiques dans un environnement ...