Sommaire

Pas d’Internet, pas de travail

« Mon bon monsieur, tout votre cloud, c’est bien joli, mais si je n’ai pas de connexion, tout ça est bien inutile ! » Cet argument fait toujours autant sourire. De prime abord logique et relevant du bon sens, on peut aussi l’appliquer à l’électricité, au chauffage l’hiver, à l’essence pour les automobilistes et à tous ces services et biens dont on a besoin pour travailler.

Il est bien évident que l’utilisation de technologies cloud augmente notre dépendance à une connexion Internet à haut débit. C’est généralement pour cette raison que nous cherchons à diversifier les sources de connexions et à les rendre redondantes.

Un peu comme la possession d’un générateur diesel dans les pays dans lesquels la fourniture électrique n’est pas fiable. Il n’y a qu’à se rendre au Nigéria pour s’apercevoir de leur présence au pied de tous les bâtiments.

À cet argument de la dépendance à Internet, nous posons donc la question du taux de disponibilité de ces fameuses connexions. Une seule petite question : « Quelle a été la durée cumulée de l’indisponibilité de votre connexion Internet ces douze derniers mois ? » Généralement, pas de réponse, pas de statistiques, pas de chiffres, ...