Sommaire

Un peu d’histoire

Les bases de données sont indispensables dans tous développements informatiques. Toutes les données sont stockées dans la majorité des cas dans une structure de base de données.

On parle de BDD pour désigner le stockage des données et de SGBD pour désigner les éléments qui sont mis à disposition du développeur pour manipuler ces données.

Il existe plusieurs types de base de données.

Il y a les bases de type hiérarchique comme IMS/DL1 que l’on rencontre majoritairement sur les Mainframes. Ces éléments sont organisés comme un arbre avec un niveau de hiérarchie et des pointeurs entre les enregistrements.

Il existe également les bases en réseau (ou Codasyl) comme IDS2 ou SOCRATE qui ne sont pratiquement plus utilisées actuellement, et qui reprennent un peu le modèle hiérarchique mais en permettant de naviguer entre les éléments, pas uniquement de manière descendante.

Depuis quelques années, d’autres types de bases de données sont apparus avec les sites Internet utilisés par des millions d’utilisateurs :

  • Base de données qui range les données en colonnes et non en lignes pour gérer des volumes de données énormes comme Bigtable, développé par Google, ou Cassandra, utilisé par Facebook.

  • Base de données NoSQL, comme Redis, plus souple avec un schéma ...