Sommaire

Forme générale d’un script

Un script est ni plus ni moins qu’un enchaînement de commandes, les unes après les autres, sous la forme d’un fichier texte. Cependant, certaines règles sont à respecter pour qu’un shell puisse comprendre ce que l’on attend de lui.

1. Nommage de fichier

Un script shell porte généralement l’extension .sh ; cependant, cela n’est pas une obligation : certains scripts portent d’autres extensions, d’autres scripts n’en portent pas du tout.

Il est préférable, de manière générale, de réserver l’extension .sh aux scripts compatibles POSIX. De cette manière, on sait que ce script peut être exécuté avec n’importe quel shell qui respecte cette norme. Par conséquent, lorsque l’on développe un script qui utilise des spécificités d’un shell particulier, il vaut mieux utiliser une extension qui indique clairement le script à utiliser ; les shells portant des noms plutôt courts, on utilise simplement leur nom pour l’extension : .bash pour bash, .zsh pour Zsh...

La plupart des systèmes d’exploitation autorisent les espaces dans les noms de fichiers. Cela est également valable pour les noms des scripts ; de même pour les caractères spéciaux, accentués et autres. Cependant, un script sera amené à être appelé en ligne ...