Présentation

Pendant la phase de développement d’une application, le débogueur de Visual Studio est l’outil incontournable permettant de tracer pas à pas le flux d’instructions, de vérifier l’état des objets, de regarder la pile d’appels, de modifier le code "à la volée", etc. Pourtant, ce mode de mise au point trouve ses limites lorsque l’application fonctionne avec plusieurs threads ou lorsqu’elle doit échanger avec d’autres modules dans un temps imparti. Dans ces cas, on va vouloir enregistrer des messages pour pouvoir les consulter par la suite. On dit alors que l’on va "instrumenter le code". Les messages pourront être envoyés dans une fenêtre Windows, dans un fichier, un flux réseau, etc.

Lorsque l’application passe en "production", elle peut continuer à enregistrer des informations qui aideront les supports techniques à diagnostiquer d’éventuelles anomalies. Ces traces ont un "niveau" d’importance (commentaire, information, avertissement, erreur) et le fichier de configuration de l’application peut définir le niveau à enregistrer. Toutes ces informations sont écrites dans des "journaux" ou des "log". Le système Windows offre un outil dénommé "Observateur d’événements" qui peut leur servir de conteneurs.

En cas de problème de latence, l’instrumentation...

couv_RI4CAPOO.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Simulation par stub ou par shim
Suivant
Des objets de mise au point