Les données, clés du business

La gestion des données devient un enjeu stratégique et économique. Comme le notent Lancelot-Miltgen et Gauzente (2006), « l’exploitation de l’information consommateur est désormais devenue la première source de valeur pour les entreprises ». Il s’agit de tout quantifier et de tout analyser dans une sorte de « datafication » (Townsend, 2014) de tout comportement humain et du monde. Le revers de la médaille, est la confidentialité des données collectées. Nous verrons donc que le business des objets connectés repose sur quatre piliers fondamentaux. Puis est exposée la nouvelle tendance des utilisateurs à mesurer tous leurs faits et gestes par ce que l’on nomme le « quantified self ».

1. Quatre piliers

Le modèle économique des acteurs du marché des objets connectés repose sur les quatre éléments suivants :

  • L’acquisition de données : la porte d’entrée du business est la captation de données. Comme le veut le mécanisme, la gratuité du service se paie par le consommateur par sa dépossession de ses mêmes données. Comme le dit l’adage : « Si vous ne payez pas pour le service, c’est que vous êtes le produit ».

  • La vente des données via un service « premium » à des cible BtoC :...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPOC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Une sensibilité à la protection des données en développement et à développer