Sommaire

Comment détruire sa Pyboard en sept leçons ?

Il n’est pas question d’expliquer comment détruire une Pyboard à coups de marteau, de foreuse ou en la plongeant dans un verre d’eau.

Derrière ce titre en boutade se cachent des erreurs plutôt courantes qui peuvent être commises trop vite par manque d’expérience. Une fraction de seconde plus tard, la Pyboard a rendu l’âme.

1. Placer une broche directement à la masse

Il y a de nombreuses façons de faire un raccordement accidentel à la masse (le plan de masse des cartes est généralement le plus important en taille). Un faux contact, des fils torsadés qui se détachent, une modification de raccordement à la hâte alors que le projet est sous tension augmentent drastiquement les risques d’erreurs.

images/03RI50.png

Exemple de contact accidentel avec un plan de masse

Si par malchance la broche concernée (Y9 dans l’illustration) est en sortie au niveau HAUT (+3,3 V) alors un courant de court-circuit circulera entre le +3,3 V du régulateur et la masse du régulateur en passant par la broche.

En dépassant le courant maximum de la broche, la température des jonctions (à l’intérieur du microcontrôleur) augmentera drastiquement et entrera en fusion. Dans le meilleur des cas, seule la broche est perdue, mais ce cas très optimiste est assez rare !

Une règle d’or : ne jamais travailler sous tension, ...