Sommaire

Les bases

La tentation est grande de commencer à développer afin de mettre en place un premier pipeline Azure Data Factory. Il est toutefois bon de prendre quelques minutes afin de définir des règles pour faciliter la maintenabilité et l’exploitation des développements ADF.

1. Convention de nommage

Dans la lignée des conventions de nommage éditées par Jamie Thomson sur SSIS, voici quelques pistes sur Azure Data Factory. L’objectif principal étant d’être capable de se retrouver facilement parmi les centaines de pipelines, activités, services liés, déclencheurs, et autres objets utilisés au sein d’ADF.

a. Azure Data FactoryAzure Data Factory

Il est possible de créer plusieurs Data Factory, cela permet de séparer les différents périmètres et de limiter le nombre d’objets tout en matérialisant une séparation métier entre les flux de chargement. Plusieurs mécanismes rendent cohérente cette séparation tels que : les Integrations Runtimes Auto-Hébergées qui peuvent être partagées entre plusieurs ADF ou la possibilité de monitorer plusieurs ADF avec Azure Data Factory Analytics.

Pas d’impératif en termes de nommage sur l’Azure Data Factory en elle-même, celle-ci s’inscrivant plus largement dans les conventions de nommage des objets Azure propres à votre Système d’Information.

La séparation ...