Introduction

La plupart des programmes sont écrits en anglais, langue la plus couramment parlée à notre époque. Ceux, en particulier, qui ne la maîtrisent pas, préfèrent les logiciels dont l’interface utilisateur est traduite dans leur langue maternelle. Cela pose le problème de la langue utilisée dans un programme.

Quelle langue utiliser lorsque vous programmez ? Nous distinguons deux endroits où le programmeur doit faire ce choix. Il n’est pas souhaitable de traduire les commentaires et les noms des fonctions, variables et autres éléments du langage C car à part les commentaires, ce sont des mots-clés et non du langage humain. Par contre, l’interface utilisateur, prévue pour communiquer avec l’homme, peut être écrite pour utiliser la langue de l’utilisateur. En effet, un programme qui s’exprime dans la même langue que vous est beaucoup plus convivial. L’objet de ce chapitre est de proposer des recettes pour permettre à un programme de communiquer dans le plus grand nombre de langues possibles, en facilitant le plus possible le travail de traduction.

La première recette est la seule de ce chapitre à ne pas véritablement concerner d’autres personnes que le programmeur. Il s’agit en effet d’internationaliser votre programme, à savoir le rendre capable d’utiliser les traductions proposées. Il ne concerne que le programmeur car la traduction en elle-même...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI3CACT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Changer d'identité
Suivant
Internationaliser un programme avec gettext