La numérisation de la voix Voix:numérisation

Comme vu dans le premier chapitre avec le standard MIC, la numérisation est la capacité à transformer un signal analogique (la vibration de l’air, par exemple) en une suite d’éléments binaires représentant la succession des fréquences vibratoires, fruits de nos cordes vocales. Échantillonnage et codage résument ces opérations qui rapportées au monde IP sont complétées par des fonctionnalités propres au mode "paquets".

1. Le principe

Le récepteur du signal analogique, où qu’il se situe dans le réseau téléphonique commuté traditionnel, injecte donc les huit bits résultats de la numérisation traditionnelle dans un IT MIC. La MGW aura la possibilité d’en sélectionner moins ou de les remplacer par une suite numérique moins lourde à transporter. L’exemple suivant illustre cette action de la MGW.

Un cuisinier veut transmettre à un confrère les ingrédients d’une recette ; différentes façons de le faire peuvent être envisagées :

  • La première méthode consiste à transmettre littéralement tous les composants (caractère par caractère) de la recette, dans ce cas le signal analogique et le signal transporté dans le paquet IP sont strictement équivalents (c’est le cas du circuit TDM 64 kbits/s).

  • Une deuxième...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le modèle de convergence : NGN
Suivant
L'interconnexion des réseaux