Programmation

1. Principe

Les composants graphiques sont préfixés par Tk, ils héritent de la classe TkWindow. Lors de la construction d’un composant graphique, on précise optionnellement le composant parent et une table de hachage contenant les différentes options graphiques (ces options sont celles des composants Tk). La table de hachage peut être remplacée par un bloc d’instructions qui s’exécute dans le contexte de l’objet.

Ces options servent à l’initialisation de l’objet mais peuvent également être applicables tout au long de l’exécution de l’application.

Toute application Tk doit comporter une fenêtre principale appelée TkRoot, cette fenêtre contient une méthode mainLoop qui va capturer les événements systèmes et les transmettre aux composants Tk.

Exemples :

# Cet exemple ajoute un label
require 'tk'  
hello = TkRoot.new 
TkLabel.new( hello ) {
  text "OK"
  pack( {'padx' => 10, 'pady' => 10} )  
}
Tk.mainloop

# Cet exemple ajoute un bouton

require 'tk'  
hello = TkRoot.new 
TkButton.new( hello ) {
  text "OK"
  pack( {'padx' => 10, 'pady' => 10} )  
}
Tk.mainloop 

Les deux exemples ci-dessous sont très similaires, la raison étant qu’il existe un certain nombre d’options communes à tous les composants. L’option pack est importante car elle va définir la position du composant...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_Ruby.PNG
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Installation de Ruby Tk
Suivant
Exercice