Introduction Convergence des réseaux

À l’évidence, la multiplication des réseaux (fixe et mobile) de transport de voix, données, signalisation, services et de données de gestion, pose un problème aux différents acteurs.

Les usagers de ces réseaux, tout d’abord, qui doivent se plier aux nombreuses règles d’accès et donc en posséder un minimum de connaissances techniques matérielles et fonctionnelles.

Les opérateurs de ces réseaux, ensuite, qui doivent acheter, installer, exploiter et maintenir des équipements différents dans leurs conceptions fonctionnelles et matérielles.

Les équipementiers en télécommunications, enfin, qui de leur côté doivent continuer à développer, faire évoluer, maintenir des produits qui tant qu’ils restent (trop) spécialisés dispersent les forces du secteur de la recherche et du développement.

La réduction du coût de gestion de ces équipements ainsi que de leur nombre est une politique aisément compréhensible lors des bilans. Chacun de ces réseaux présentant ses propres limites, leur "convergence" alliée à la plurifonctionnalité des équipements qui les composent est sans doute la solution économiquement nécessaire.

Quelles sont donc les limites techniques et économiques actuelles des réseaux hérités...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La séparation des flux : les VLAN
Suivant
Les limites des réseaux téléphoniques traditionnels