Réputation : exposition de la marque

La crise est permanente COMMUNICATION:One to one

Découvrir soudain que son entreprise est affectée par une mauvaise rumeur (Bad buzz), ou victime d’une attaque en règle de la part d’un groupe d’activistes demande au Community Manager de réagir opportunément avec des actions proportionnées pour parer aux conséquences négatives de cette crise.

Mais un bon professionnel du Community Management n’attendra pas le paroxysme de la crise pour agir. Dans un environnement concurrentiel de plus en plus tendu, avec des conditions macro-économiques défavorables et des tensions sociales latentes, il sait que la crise est permanente.

L’axiome selon lequel « seuls les paranoïaques survivent » attribué à Andrew Grove, fondateur d’Intel, repris par Reid Hoffman, créateur du réseau LinkedIn, dépasse la simple boutade.

Toute action de communication sur les réseaux doit être passée au crible de son éventuelle exploitation négative, et la vigilance constante sur les signaux avant-coureurs d’une ambiance négative autour de la marque est de mise (Social listening - Écoute sociale).

Par ailleurs se développe un climat de méfiance généralisée vis-à-vis des médias traditionnels comme de tout ce qui est publié de façon générale. Paradoxalement, quand les grands...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_MB3COMM.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les raisons d’une présence active sur les réseaux
Suivant
La nouvelle donne marketing