Sommaire

Le principe du profilage

De nombreux outils existent pour nous aider dans cette analyse, mais aucun d’entre eux ne sera capable avant de nombreuses années de comprendre ce qui est communément nommé « l’intention du développeur ». Plusieurs profileurs, pourvu que nous leur fournissions les fichiers de débogage, sont capables de nous montrer dans le code source les différents points de contention : les fonctions les plus longues, celles appelées le plus grand nombre de fois, etc. Mais seul un analyste est capable de savoir si ce temps est justifié par rapport au traitement métier réalisé. Trois secondes sont souvent considérées comme un maximum pour une interaction utilisateur, mais cela semble déjà long à un utilisateur si le seul résultat visible est l’affichage d’un texte court. À l’inverse, personne ne peut nous reprocher de ne pas pouvoir faire un traitement complexe sur la totalité des instances métier d’une base de données de 10 Go dans ce même laps de temps.

Il est donc essentiel de retrouver dans notre code les points de passage les plus nombreux, même si ce ne sont pas nécessairement les plus longs. Plusieurs approches sont possibles pour améliorer le temps de réalisation d’une fonction, mais toutes n’ont pas le même rendement. Dans l’ordre, nous préférons :

  • Supprimer une fonction inutile : ...