L’outil en ligne de commandes psql psql

Cet outil est livré avec le serveur de bases de données, mais il est possible de n’installer que la partie client, par exemple sur son poste de travail, afin d’accéder à l’instance PostgreSQL distante.

L’outil ouvre une session dans une base de donnés avec les options suivantes :

-h : nom ou adresse IP du système hébergeant l’instance PostgreSQL, par exemple 192.168.1.36, ou localhost.

-p : numéro du port TCP sur lequel écoute PostgreSQL, par défaut 5432.

-U : nom du rôle, appelé aussi utilisateur. Par défaut, l’outil utilise le nom de l’utilisateur du système d’exploitation.

-d : nom de la base de données. Par défaut, l’outil utilise le nom d’utilisateur pour désigner la base de données.

L’exemple suivant se connecte en tant qu’utilisateur postgres à la base de données du même nom, en utilisant l’adresse IP du serveur sur lequel fonctionne l’instance PostgreSQL :

psql -h 192.168.1.36 -U postgres -d postgres 
psql (12.1 (Debian 12.1-2)) 
postgres=# 

L’invite de commandes ainsi obtenue permet de saisir des requêtes SQL ou des commandes spécifiques à l’outil, parmi les quelques exemples suivants :

  • \l : liste les bases de données

  • \dn : liste les schémas

  • \dt : liste les tables

  • \dv : liste les vues

  • \di : liste les index

  • \i fichier.sql : joue...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RIPOST.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
PgAdmin 4