Des technologies additives qui répondent à des besoins spécifiques

La fabrication additive est représentée par pas moins de quarante technologies différentes. Il est possible d’imprimer une large palette de matériaux en allant de l’impression 3D de métaux type or, bronze, cuivre, à l’impression 3D de polymères plastiques, de matériaux de construction comme le béton ou même à l’impression par dépôt de cellules couche par couche pour bio-imprimer des peaux et des organes. Cette dernière technologie représente un pan bien à part de la fabrication additive qu’on appelle la bio-impression 3D.

La suite de ce chapitre traitera des trois technologies les plus utilisées dans la fabrication additive hors bio-impression. On retrouve deux technologies d’impression 3D de polymères et une technologie d’impression 3D de polymères et de métaux.

1. L’impression 3D FFF/FDM/DFF (dépôt de filament fondu) Dépôt de filament fondu:FFF Dépôt de filament fondu:FDM Dépôt de filament fondu:DFF

Lorsque les mots "impression 3D" sont évoqués, l’impression 3D FFF/FDM est souvent la première image à nous venir en tête. Cette technologie d’impression 3D mise au point par la société Stratasys en 1988 est la plus démocratisée à ce jour. Il s’agit de la technologie...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les années 2020 : quel avenir pour l'impression 3D ?
Suivant
Les différents domaines de l'impression 3D