Big-Bang ou déploiement progressif ?

Cette question a du sens lorsqu’il s’agit de faire migrer une organisation entière (par exemple, l’ensemble d’une Direction Études dans une DSI ou les équipes R&D d’un éditeur) vers l’Agilité.

L’approche Big-Bang consiste à adopter l’Agilité très rapidement, en même temps dans toutes les équipes. Disons-le tout net, même s’il y a des exemples célèbres de ce mode opératoire (Salesforce est peut-être le plus connu : toute la R&D est passée à l’Agilité en 3 mois !), nous considérons que c’est une approche risquée et ne la recommandons pas.

Pour avoir expérimenté la chose, nous préconisons plutôt de commencer par un ou deux projets « pilotes » qui vont permettre de roder la méthodologie, de faire les ajustements nécessaires et lorsque tout est prêt et maîtrisé, déployer plus globalement.

Il ne faut pas choisir un projet critique, ni un projet à peu de valeur métier. La première équipe Scrum de votre entreprise devrait être constituée à partir du volontariat. Il est difficile d’imposer à quiconque l’usage de Scrum, cela va à l’encontre de la motivation et de la méthode.

Le projet pilote peut être l’occasion de mettre en place...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3SCRU.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La motivation
Suivant
Scrum et l’organisation en place