Les tables Table

Une table représente une structure logique dans laquelle les données vont être enregistrées. Pour permettre une bonne organisation des informations, chaque table est constituée de colonnes ou attributs afin de structurer les données. Chaque attribut est caractérisé par son identificateur qui est unique à l’intérieur de la table et par son type de données. Une application va donc utiliser plusieurs tables différentes et les données seront enregistrées dans ces différentes tables. Pour garantir la cohérence des données, il est nécessaire de définir des contraintes au niveau de la structure des tables. De telles contraintes sont appelées contraintes d’intégrité. Contrainte:d’intégrité

Les trois opérations de gestion de table sont la création (CREATE TABLE), la modification (ALTER TABLE) et la suppression (DROP TABLE). Ces opérations peuvent être réalisées avec un script SQL ou par un assistant graphique de SQL Server Management Studio. Ces opérations sur les tables affectent directement la structure de la base de données et il est nécessaire de disposer de privilèges SQL Server suffisants comme être membre du rôle de base de données db_owner (ce qui équivaut à être reconnu comme le propriétaire de la base) ou bien de disposer du privilège...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les principes élémentaires de la gestion d'une base de données
Suivant
Les index