Agir pour diminuer les impacts : optimisation et sobriété

Devant la multiplicité des impacts du numérique, tant du point de vue des causes que des effets, il peut sembler complexe de s’approprier une démarche répondant aux différents enjeux du Green IT.

Si les vecteurs d’action sont en effet multiples, ils peuvent être regroupés autour de deux grandes catégories complémentaires : l’optimisation et la sobriété. Dans une démarche d’optimisation, nous cherchons à diminuer les impacts des usages existants. Dans une démarche de sobriété, nous cherchons à raisonner les usages eux-mêmes.

1. L’optimisation au service d’un numérique moins impactant

Le développement de l’informatique est intimement lié à la notion d’optimisation : l’ordinateur est en effet venu dans de nombreux cas remplacer l’humain dans des domaines dans lesquels la machine est plus efficace, des simples opérations mathématiques effectuées par les premiers calculateurs jusqu’aux mécanismes d’intelligence artificielle les plus avancés, en passant par toutes les formes de stockage et de traitements de données.

Il est donc logique et intuitif pour le secteur du numérique de se tourner vers ces mécanismes d’optimisation pour réduire ses propres impacts environnementaux ; il s’agit là...

couv_HSDPGREENITDE.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Mise en perspective de ces nouveaux usages
Suivant
Références pour ce chapitre