Sommaire

Entreprendre un projet de supervision

1. Erreurs à éviter

Par les multiples composantes évoquées précédemment, la supervision regroupe un périmètre très large de fonctionnalités. En général, un premier projet de supervision s’attachera à l’aspect gestion des incidents et des performances. D’ailleurs, beaucoup d’outils proposés sur le marché s’attachent à ces deux composantes en priorité.

Ainsi, avant de lancer un projet de supervision il conviendra de fixer un périmètre précis, c’est-à-dire un cahier des charges sur ce que l’on souhaite obtenir. C’est lui qui édictera une liste de fonctionnalités recherchées et priorisées et orientera, de fait, les recherches vers l’outil le plus adapté (ou le plus adaptable) et non l’inverse. Le marché de la supervision est très vaste, il faut être précis sur ce que l’on recherche sinon le projet n’aboutira jamais, sachant que l’ultime solution parfaite qui répond à 100 % au cahier des charges reste souvent assez utopique, d’où l’importance de prioriser les fonctionnalités.

Il va sans dire que le budget alloué permet également d’éliminer d’entrée un certain nombre de solutions. Cependant, le projet de supervision ne se résume pas à l’achat et à l’installation ...