Sommaire

Objectifs fixés avant l’analyse

Des cinq règles du profilage d’application, c’est celle qui peut paraître la moins indispensable. Après tout, nous pouvons lancer une campagne d’amélioration de performance sans chiffrer les objectifs, et en nous disant tout simplement que nous souhaitons faire le mieux possible dans un temps donné. Du coup, nous fixons le temps à consacrer à cette campagne au lieu de fixer le pourcentage de performance à gagner sur un scénario donné. Même dans le cas où nous souhaitons prendre tout le temps qu’il faut pour améliorer une application, il faudra bien sortir une version avant que notre client n’aille voir un autre fournisseur. Bref, dans quelque sens que nous tournions le problème, nous retombons sur des limites.

Comme sur n’importe quel développement informatique, nous pouvons agir sur trois paramètres :

  • La quantité d’optimisation à apporter : quels sont nos buts en termes de temps passés sur quels scénarios précis d’utilisation de notre application ? Atteindre moins de trois secondes entre le lancement du processus et la fenêtre de connexion ? Lancer un traitement particulier sur une instance métier en moins d’une seconde ? Avoir une réactivité de l’interface, lors de l’ouverture d’un nouveau dossier, qui laisse la main à l’utilisateur en moins d’une ...