Sommaire

IVR

IVR signifie « Interactive Voice Response ». En fait, il s’agit d’utiliser le serveur Asterisk en adaptant le plan de numérotation (extensions.conf) pour permettre une interaction entre le système et l’appelant ; l’interaction se faisant alors à l’aide des touches du téléphone.

Pour mettre en œuvre un serveur vocal interactif ou un service vocal interactif, il faut disposer de deux éléments essentiels : l’algorithme de l’IVR et les messages enregistrés sous forme de fichier.

Exemple : scénario de mise en œuvre d’un IVR de hotline technique

Le numéro d’appel national de la hotline est par exemple 0825 888 888. Lorsqu’un client compose ce numéro, il entend un message d’accueil lui invitant à presser la touche 1 s’il veut déclarer un incident data, la touche 2 s’il veut déclarer un incident voix et la touche 3 pour tout autre demande technique.

Nous devons donc avoir plusieurs messages, sous forme de fichiers au format adéquat (idéalement en format .wav ou en format .gsm).

  • Message 1 (fichier acceuil_ivr.wav) : « Bonjour, bienvenue au service technique de la société MASOCIETE, pour déclarer un incident data, tapez 1, pour déclarer un incident voix, tapez 2, pour tout autre incident, tapez 3 »

  • Message 2 (fichier incident_data.wav) : « Si vous souhaitez déclarer un nouvel incident data, tapez 5 ; si vous souhaitez ...