Registres et chaînes de blocs

Nous avons a vu jusqu’à maintenant les principes techniques et opérationnels d’une chaîne de blocs. Un de ces principes est organisé autour de la notion de registre. Nous avons tous entendu parler de registres, par exemple le registre de l’état civil qui consigne les naissances, les unions, les divorces et les décès, ou le registre du commerce et des sociétés auquel doivent être inscrites toutes les personnes physiques et morales qui souhaitent faire du commerce. Registre

Le dictionnaire Larousse nous dit qu’un registre est un « livre où l’on inscrit les faits, les choses dont on veut garder le souvenir. » Implicitement, on imagine un grand livre dans lequel sont consignées diverses informations.

1. Caractéristiques des registres et des chaînes de blocs Chaîne de blocs:caractéristiques

On se rend compte que ces registres possèdent un certain nombre de caractéristiques :

  • On y ajoute des informations.

  • Toute modification est en fait un ajout d’une nouvelle information liée à l’information précédente.

  • Le contenu du registre est garanti par un tiers qui détient le pouvoir d’y inscrire des informations.

  • N’importe qui peut consulter ce registre.

  • En cas de contestation, le registre fait foi.

Nous avons ici certaines des caractéristiques d’une chaîne de blocs telles qu’elles sont acceptées...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIBLOAWS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Bitcoin et chaîne de blocs, confusion et clarification
Suivant
Participer à une chaîne de blocs