Sommaire

InfiniBand InfiniBand

1. Présentation d’InfiniBand

Le protocole InfiniBand ou plutôt l’ensemble des protocoles constituant InfiniBand s’est appuyé, à sa création, sur le concept de transport de paquets sur un bus à haut débit. Puis, InfiniBand a évolué vers une architecture commutée. 

Attention, les débits d’InfiniBand sont annoncés par fibre en sachant qu’ils peuvent être multipliés par 4 ou 8 ou 12 dans des cordons optiques actifs (AOC), contenant 4, 8 ou 12 fibres optiques, la transmission s’effectuant en parallèle. Ainsi, le débit maximum en HDR (High Data Rate) est de 12 x 52 Gbit/s soit 624 Gbit/s. Ce débit pourra atteindre 1,2 Tbit/s en NDR (Next Data Rate).

images/Ch10_12.png

Cordons optiques actifs (AOC) pour InfiniBand

À noter que le protocole InfiniBand intervient dans les centres de données mais aussi dans les centres de calcul à hautes performances (HPC) dotés d’ordinateurs dits pétaflopiques, car InfiniBand est capable de prendre en charge des dizaines de milliers de nœuds dans un sous-réseau.

2. Principales versions InfiniBand

Comme pour Fibre Channel, des versions successives assurant des débits de plus en plus élevés ont permis à InfiniBand de se développer sur ses marchés.

a. Versions classiques : SDR, DDR et QDR

SDR pour (Single Data Rate, débit de données simple). C’est le débit ...