Sommaire

Quels éditeurs ?

Il n’est pas possible de faire la liste de tous les éditeurs de textes disponibles : ceux-ci sont bien trop nombreux, on les compte par centaines. Cette section tente toutefois de lister les plus importants d’entre eux, vous permettant de faire un choix éclairé parmi une collection d’outils, afin d’en choisir un pour ce rôle central dans cette activité professionnelle. Tous répondent au besoin exprimé (écrire des scripts shell) sans difficulté, chacun apportant une approche différente ou un environnement de travail particulier.

1. Les ancêtres

Dans les années 1960, l’informatique ne ressemblait pas à ce que l’on connaît aujourd’hui. Trois points en particulier concernent le fonctionnement des éditeurs de texte :

  • Les modems étaient particulièrement lents : 30 à 120 octets par seconde, soit jusqu’à 1 minute pour transférer l’équivalent d’un écran texte de 80×24 caractères.

  • La mémoire était limitée et précieuse, il fallait éviter d’y charger des informations qui n’étaient pas impérativement nécessaires.

  • L’« affichage » ne se faisait pas sur des écrans, mais sur des téléscripteurs, appareils ressemblant à des machines à écrire, où le papier fait office de périphérique ...